UN SPECTACLE D'IMPROVISATIONS THÉÂTRO-CLOWNESQUES

DESTINÉ AUX INSTITUTIONS DU SECTEUR MEDICO-SOCIAL

NOUVEAU: Le SITE INTERNET de BALBUTIO ICI

Sur scène, un pianiste, un clown "accompagn'acteur", et...

une personne (enfant, ados, adulte) issue du public se rencontrent...


ZIGZAG, centre des pratiques artistiques adaptées présente BALBUTIO, une expérience spectaculaire autour de la rencontre dans le jeu, autour d'expériences scéniques singulières, de sons et de musiques spontanées, au delà des idées préconçues, en quête de dialogues étonnants et détonants...



Clip Balbutio: Images / Montage: Patrick Tersinet.

Les joueurs dialoguent par le jeu, le temps d'une courte échappée, ludique ou poétique.

 

Chaque tête-à-tête ouvre sur une exploration unique, où l'expression peut prendre toutes les formes, même les plus atypiques...



BALBUTIO, c'est un spectacle d'improvisation accompagn'actées théâtro-clownesque: le temps d'une impro, une personne en situation de handicap monte sur scène, invitée à jouer, invitée à s'exprimer selon ses envies ou sa sensibilité. Un accompagn'acteur est là pour la soutenir dans cette exploration, toujours à son écoute, au service de la relation qui se crée, du dialogue ludique qui s’instaure. Un musicien improvisateur soutient le duo d'acteurs et leurs échanges, au piano, lui-même en interaction, donnant aux improvisations un cadre narratif et temporel.

 

BALBUTIO, un spectacle unique à chaque fois !

 

 


  • "les trois acteurs réunis dans une improvisation découvrent une langue commune, ludique et inattendue: les différences disparaissent et le jeu devient une sorte de terre d’égalité, en dehors des représentations, en dehors des normes et des présupposés."

Réalisation : www.samuelbeis.com / Images: Samuel Beis.



BALBUTIO, c'est plus qu'un spectacle d'improvisations, c'est un spectacle qui propose d'explorer en jeu ce qui fait langage chez chaque personne en situation de handicap, et qui nous invite à découvrir les formes d'expressions propres à chacune d'entre elles, en dehors de nos représentations et de nos présupposés.

 



Réalisation : www.samuelbeis.com / Images: Samuel Beis / Camille Berthelin.


  • "L’accompagn’acteur et le pianiste sont au service de ce qui fait le langage chez la personne invitée sur la scène."
  • "c’est la vie extra-ordinaire qui se passe sur scène"
  • "plus que l’accès à la culture, l'accès à la scène!"


BALBUTIO, c'est un cheminement dans une expression originale, organique et sensorielle, souvent indemne de référence. C'est une invitation à faire d'un théâtre un jouet, une agora, un lieu des possibles où témoigner des différentes manières d'être au monde. Le clown accompagn'acteur y renoue avec sa fonction ancestrale d'intercesseur et de médiateur entre un monde normé, codé et conceptuel, et un monde primordial, instinctif, et palpable.

 

Dans BALBUTIO le jeu en réciprocité ouvre sur une dialectique «hors-normes», un temps au cœur de la société, une terre d'égalité.


Photos : Didier Pallagès - www.pallages.fr


VOTRE  INSTITUTION  EST  INTÉRESSÉE ?  VOUS  SOUHAITEZ  VENIR  EN  GROUPE ?

3 OPTIONS:

  • Vous venez sur les dates que nous programmons, en décembre ou en mai (consultez le site)
  • Vous programmez une date au Théâtre Antarès pour plusieurs institutions de votre association (100/200 pers.)
  • Nous venons jouer dans votre institution, en version "Théâtre de Poche" (consultez-nous pour plus d'infos).

INFOS / RÉSA: Tél.: 06.61.60.98.25 / Contact par mél.: balbutio(at)zigzag-theatre.com



"J'ai apprécié la présence des clowns accompagn'acteurs, attentifs à chacun sur scène: elle donne confiance aux personnes accompagnées et libère leur improvisation. Les accompagn'acteurs et le pianiste entrent en résonance avec l'énergie de chacun tout en gardant une distance nécessaire afin de laisser émerger les propositions de jeu. Ils accompagnent sans rien imposer, avec une disponibilité et une superbe complicité qui a enchanté la spectatrice que je suis". Agnès D., Éducatrice en foyer de vie.


J'ai trouvé le spectacle riche dans les propositions d'improvisation, et dans les objets proposés. Le pianiste est très à l'écoute et rebondit parfaitement sur les situations, ce qui crée une ambiance idéale pour la création. Nous sommes venus avec les jeunes qui participent à l'atelier théâtre mais également avec des jeunes qui n'ont jamais fait partie d'un atelier théâtre. Ils se sont portés davantage volontaires pour aller sur scène. C'était très intéressant de voir ces jeunes qui, souvent sont en retrait voire inhibés à l'IME proposer des situations et interagir avec les acteurs de Balbutio. Cela nous permet, en tant que professionnel, d’apporter un regard neuf sur ces jeunes et de découvrir des potentiels inexploités dans le quotidien. C'est un spectacle vivant et vraiment plaisant à vivre en tant que professionnel mais aussi en tant que public. Caroline J., Institutrice en IME.


"Très bonne prestation de la troupe de «BALBUTIO». Installation très rapide et grande adaptation par rapport au lieu du spectacle… Pas d’appréhension, ni de «préjugés» de la part de la troupe sur le public accueilli. Très beau spectacle, dynamique, joyeux et coloré. Le principe des improvisations et la participation des jeunes: super !! L'accompagnement musical permet aux jeunes d’être soutenus dans cette expérience... Beaucoup de bienveillance de la part des artistes et un accompagnement sur scène chaleureux et «constructif»: les jeunes ont beaucoup rit, ils ont beaucoup participé, et se sont senti en confiance". Mme J., Chèfe de service d'un IME, au sujet de BALBUTIO en version théâtre de poche (au sein de l'institution).



Photos : Didier Pallagès - www.pallages.fr


BALBUTIO, un spectacle ZIGZAG, avec Muriel Hanrion, Mireille Jaume, Laurent Oliviero, Matt K'Danet et Pascal Dessein au piano. Concept et mise en scène de Matt K'Danet ZIGZAG 2000-2018.


PROCHAINES DATES: en théâtre de poche au sein de votre institution (nous consulter)

et à l'ANTARES à Vauréal, lors des Rencontres ZIGZAG 2018, du 2 à 6 Mai 2018.


Photos : Gilles Legoff



ACCÈS:


30 minutes de Porte de la Chapelle, 15 km Poissy,

15 km Meulan...

 

De Paris : Périphérique puis A86 et Autoroute A15.
A 15 sortie 12, direction Vauréal.
Face à la Mairie / Nouveau Cœur de ville

 

Coordonnées GPS :

Latitude : 49.030862 | Longitude : 2.021001

Transports en commun : RER A, arrêt Cergy le Haut puis Bus 34 S, arrêt la croix Lieu.

 

Parking gratuit : face à la bibliothèque / Cœur de ville / piscine

Théâtre Antares - dans les locaux de l'Hôtel de Ville,

1, Place du Coeur Battant,

95490 Vauréal  - CACP de Cergy-Pontoise




Matt K'DANET

Photo: Gilles Legoff.


Je suis le directeur de Zigzag, une compagnie qui propose des stages et des ateliers de pratiques artistiques adaptées pour les personnes en situation de handicap. Je suis également le concepteur et le metteur en scène du spectacle Balbutio.

 

Balbutio, c’est un spectacle d’improvisation accompagnée. Il s’inscrit dans la continuité d’un travail éducatif conçu dans nos ateliers et dans nos stages, au sein du dispositif dédié à la médiation par le clown et le théâtre : dans un cadre temporel et narratif donné par la musique, un accompagn’acteur invite une personne avec handicap à partager un temps de jeu, de dialogue et d’expression, toujours autour des propositions de la personne invitée.

 

Dans Balbutio, la musique aussi  est improvisée: Pascal Dessein, pianiste, est partie prenante aux échanges ; il soutient, colore ou impulse ce qui se créé entre les deux acteurs, l’invité(e) et l’accompagn’acteur. Une relation ludique, que tous trois construisent, s’installe et se développe. L’accompagn’acteur et le pianiste sont au service de ce qui fait le langage chez la personne invitée sur scène.

 

L’art du clown (et du clown accompagn’acteur) met en scène des personnages bruts, sans préjugés, ouverts à toutes les expériences ; candides, ils sont toujours partant pour suivre les suggestions de leurs convives.

 

Je joue aussi dans ce spectacle et ce qui me passionne, c’est quand les trois acteurs réunis dans une improvisation découvrent une langue commune, ludique et inattendue: les différences disparaissent et le jeu devient une sorte de terre d’égalité, en dehors des représentations, en dehors des normes et des présupposés.

 

Le public, lui, savoure des petites saynètes enthousiastes, parfois singulières, avec le plus souvent un nouveau regard.

 


Mireille JAUME

Photo: Gilles Legoff.


Mon rôle d'accompagn’actrice est de soutenir le jeu de la personne en situation de handicap et de créer du lien. Si la personne s’enferme dans sa pathologie, je suis là pour lui tendre des objets qui vont stimuler son expression.

 

Il ne s’agit pas de laisser la personne dans l’embarras. L’interaction est telle qu’au bout d’un moment on ne sait plus qui propose et qui suit. Une espèce d’alchimie se crée, totalement aléatoire, c’est véritablement un saut dans le vide. La peur, c’est qu’il ne se passe rien mais il se passe obligatoirement quelque chose dès lors qu’on établit un lien avec la personne.

 

Balbutio c’est un voyage inattendu. Je pense notamment à Thierry qui a mené le jeu du début à la fin avec une énergie folle, contagieuse, très ludique. On aurait pu croire que l’on jouait ensemble depuis des années or ce n’était pas le cas.

 

Il y a eu aussi ce moment de poésie avec Nadine qui est partie dans une rêverie. Il y avait une telle douceur chez cette jeune femme qui par ailleurs, peut être brusque dans la vie ! C’était très touchant.

 

A chaque fois c’est magique : ce n’est pas seulement moi en tant qu’accompagn’actrice, Pascal, plus une personne porteuse de handicap ou pas, en face de moi, ça devient un « nous », il se crée quelque chose que l’on vit ensemble.

 

De plus, le matériau musical que nous offre Pascal est incroyable, il apporte une réelle dramaturgie. Grâce à lui le saut dans le vide est moins hasardeux. On se sent devenir des personnages, une narration se crée. Ce sont des improvisations pures et pourtant il se passe quelque chose de l’ordre du théâtre, réellement.

 

Je pense que les personnes que l’on accompagne ont un grand plaisir de jeu. Je me souviens de Nadine qui, à la fin du spectacle, m’a serrée très fort dans ses bras et ça, c’était très parlant.


Pascal DESSEIN

Photo: Gilles Legoff.


Dans le spectacle, en tant que pianiste, j’accompagne au ressenti l’acteur et son accompagn’acteur. Il n’y a rien de préparé : en général, au début de la saynète, je propose une petite ambiance, différente de l’improvisation précédente. Cela favorise l’entrée sur scène et instaure un climat. En fait, on peut rapidement partir sur autre chose. Je suis au service du dialogue. Je peux à la fois accompagner ou proposer. Il y une vraie communication à trois.

 

Je suis très souvent surpris. En effet, je ne m’attends jamais à ce qui va se passer et parfois il y a des ruptures fortes. On peut aussi avoir l’impression que les choses sont figées, qu’il ne se passe rien alors qu’en fait, c’est très riche : des répétitions suscitent des émotions et du néant surgit la lumière. J’essaie d’être dans le moment présent, exactement comme vont l’être l’acteur et l’accompagn’acteur.

 

Mon rôle est de souligner, de colorer, de mettre en relief. Je fonctionne aussi beaucoup avec des images. Il peut y avoir une histoire, des couleurs, une atmosphère, c’est toujours narratif, toujours inspiré par ce que je vois car les acteurs ont une imagination débordante.

 

Il y a eu beaucoup de moments forts. Je me rappelle notamment cette femme qui est partie dans les étoiles avec une émotion folle, le temps était comme suspendu, le moment hypnotique. Je me souviens aussi de cet homme, Thierry, extrêmement dynamique qui jouait énormément avec la musique. Tout le monde riait allègrement, on vivait une véritable et prenante histoire ; ou cette jeune femme qui s’est mise à hurler sur son accompagn’acteur alors que d’habitude elle ne parle jamais. Instant magique encore et tellement drôle.

 

Ce qui m’intéresse dans Balbutio, c’est la vie extraordinaire qui se passe sur scène, c’est l’intensité du moment présent qui pour moi est le sens même de la vie. Toujours s’approcher de l’instant, toujours plus près, toujours plus vrai… Et dans Balbutio justement, on le touche du doigt.



Des retours de pros...


"Très beau spectacle. Des acteurs doués pour l'improvisation certes, mais surtout très à l'écoute de la personne...On imagine bien que ce spectacle est à chaque fois différent puisque les acteurs ne savent pas à l'avance qui va monter sur scène. Cela leur demande une grande disponibilité de jeu, d'écoute, de savoir accueillir la personne avec bienveillance , se laisser inspirer par elle sans lui voler la vedette. cela dans un temps très court.

 

L'acteur est funambule, les risques de chutes sont nombreux; ( faire à la place de l'autre, faire rire involontairement du handicap, perdre patience...) mais avec beaucoup de doigté, de simplicité la rencontre à lieu et nous sommes touchés de ce dialogue improbable... les objets ont une place importante dans ce spectacle , ils sont un lien, un pont, entre l 'acteur et la personne en situation de handicap. L 'accompagnement du pianiste est magnifique et même époustouflant! il est en symbiose avec ce qui se passe sur scène, totalement à l'écoute, un grand talent au service des acteurs. Bref de l'émotion, de la délicatesse, du rire, de la tendresse... Bravo! Continuez!" Claire M.  – Médiatrice Artistique.


"Un nouveau spectacle Balbutio d’une grande réussite ! Un véritable bonheur pour les yeux ! Sur scène et dans le public des sourires s’esquissent, des rires s’échappent et des yeux pétillent dans un beau plaisir partagé ! En tant que future psychomotricienne, je trouve le concept des spectacles Balbutio riche d’enseignement et d’inspiration.

 

Sur scène, un dialogue non verbal d’une finesse et d’une grande justesse se tisse entre le participant, le clown et le pianiste. Il se créer comme une valorisation de l’être avec toutes ses particularités, dans sa globalité ! Je trouve que le clown est ici manié avec « pudeur » et technique. L’essence même de son jeu fait d’éléments appartenant à chacun d’entre nous en tant « qu’être psychomoteur » sont présents (les émotions, la relation, la sensation, le mouvement, l’imaginaire…). Ces éléments permettent d’ouvrir le participant à tout son potentiel expressif et créatif sur scène. Oubliez les différences, le handicap, sur les spectacles Balbutio une humanité commune est privilégiée." Angie F.T. – Psychomotricienne.


"Dans Balbutio, les personnes handicapées sont invitées à venir sur scène. Chacun, chacune a le choix de venir ou pas. Celles qui décident de ne pas venir peuvent observer, savourer ce qui se passe sur scène, voir la personne qu'elle connaisse déjà sous un autre angle, entrer dans le jeu. Celle qui y va s'offre cet instant de jeu, sa sensibilité lui réclame de s'élancer, de s'exprimer, de montrer quelque chose. Dans le travail, ici et maintenant avec l'autre, chacun peut être créatif, chacun compte.

 

La relation, l'histoire se construit, emportée par la musique, au gré des émotions, impulsions, mouvements donnés par chacun. L’accompagn’acteur est là pour soutenir, développer, entrer en résonance avec son partenaire de jeu. Et les rôles s’inversent, se mélangent, s’égalisent le temps de l’improvisation. On perd de vue qui est qui, c’est un vrai plaisir à voir, entendre, ressentir. Un instant privilégié pour les trois personnes sur scène, partagé avec le public." Alison S. – Etudiante Art thérapeute.



"Tout y est vrai ! Si l'artiste-clown avait prémédité un geste, un jeu avec l'objet choisi pour son numéro, la prévision laisse nécessairement la place à l'imprévu et à la fantaisie libre du spect'acteur : le vivant reprend ses droits, comme dans un jardin où le tracé naturel des racines l'emporte sur l'idée du jardinier. On ne sait donc pas s'il y aura même "numéro", ni le spectateur suspendu à la volatilité de l'instant, à la résistance ou la réticence du joueur handicapé, à son sourire aussi et son envie de jouer, ni l'accompagn'acteur... Qui sait ce qu'il adviendra de cette boîte au couvercle rouge, de ce ruban de marquage quasi infini ? On se dit parfois que le clown ne parviendra pas à instaurer le jeu qu'il aurait souhaité, et c'est dans cet empêchement-là précisément que se loge le jeu : et le public rit de la coïncidence magique, s'harmonise avec l'humeur du piano, au diapason des pauses, pas, des pas de danse..." Sophie D. – Professeur (lycée) et enseignante de théâtre.


"En tant que spectatrice j’ai vécu un magnifique moment d’émotions, de suspens et de rire ! Nos regards se portent d’abord sur l’acteur. C’est bien lui le centre du jeu. Est-il à l’aise ? Timide ? Vois t-il l’objet ? Ou s’en désintéresse t-il complètement ? ! Joue t-il avec le clown ? Est-il dans sa bulle ? Comme le clown nous observons chaque détail de la personne. Et le jeu se fait doucement. Au rythme de la personne. Et nous voyons ce dont le clown se saisit. Un geste, un mot, une façon particulière de bouger ... le clown joue avec ce détail, cette proposition et l’étire, jusqu’à le rendre burlesque avec sa naïveté et sa bonté qui le caractérise. Parfois le clown rame ! Il ne s’en cache pas : il rame !!! Et ça galère devient jeu. Il rame en toute vérité !!! Et cela nous fait du bien. Chacun montre sa fragilité. Clown et acteur dans la même galère !!! Et parfois une fulgurance. Une complicité. Et nous assistons à cette rencontre. Nous rions avec eux, émus.

 

Cette attitude du clown me parle de la relation juste à l’autre. En tant qu’éducatrice, ces moments de vie me racontent cette juste distance que j’ai sans cesse à chercher. Cette écoute qui permet à la personne d’être reconnue, qui lui laisse l’initiative. Cela me parle aussi des difficultés je peux rencontrer dans la relation. Parfois nous aussi on tourne en rond à chercher une issue ! Un beau moment d’humanité. Saskia M. – Actrice et éducatrice spécialisée.


"On ne peut être qu’être que sensible à Balbutio, puisque, ce qui se joue lors de ce spectacle improvisé, c’est l’invitation qui est donnée à des personnes en situation de handicap, d’entrer en relation, par le jeu théâtral, avec une autre personne, l’accompagn’acteur.

 

Lors de chaque duo, le joueur en situation de handicap va pouvoir évoluer, au pas à pas, comme sur un fil, sous le regard du public. Rapidement, un objet, savoureusement choisi ou inventé lui est présenté, pour lui donner du jeu et ouvrir son imaginaire. Le joueur pourra alors se déployer, soutenu et accompagné par un jeu lumières pertinent et un pianiste-improvisateur. La clé de cette magie repose sur l’accompagn’acteur avec lequel le joueur tisse une relation de confiance, propice à la créativité." Stéphanie P. - Animatrice d’ateliers de pratiques théâtrales & handicap.