ZIGZAG propose des ateliers hebdomadaires et des stages (de 1 à 5 jours) pour découvrir ou approfondir la pratique du théâtre, du clown et des arts associés (expression corporelle, photo, vidéo, etc.), ou pour répondre à un projet à visées éducatives ou de mieux être.


  • LES ATELIERS hebdomadaires (30 séances de 1h ou 1h30 par an) :

Les ateliers proposés par ZIGZAG sont conçus avec les équipes de l'institution partenaire. Adaptés aux objectifs et attentes du groupe et de ses encadrants, ils s'articulent en plusieurs étapes : accueil et retrouvailles, relaxation, jeux collectifs, échauffements, pratique d'exercices ludiques, improvisations, échanges et discussions, etc. Les séances se vivent comme un temps d’amusement et de création, conjuguant développement personnel et essor du collectif, allant de la découverte du théâtre (et du clown) à la création d'une œuvre originale.

 

Les ateliers peuvent être conçus autour du jeu théâtral, du jeu masqué, de la photographie, du cinéma et de la vidéo, mais aussi du son et de la musique.

Lassana et Yann. Photos: MK.



Les ados de l'IME l'Espoir de l'Isle Adam. Photos: MK.

Les ateliers adaptés de ZIGZAG développent les capacités de jeu et d'improvisation des acteurs; ils dynamisent les facultés sensorielles et intellectuelles, l’imagination et les capacités d'apprentissage. Les ateliers adaptés stimulent le psychisme, la psychomotricité, l’ouverture aux émotions et augmentent la perception du champ social : la pratique du théâtre modifie l'approche de l'autre, du groupe, elle sociabilise et concourt au développement personnel de chacun. Les ateliers adaptés permettent aux acteurs de se montrer sous un autre jour, ils invoquent la mise à distance du quotidien, et cultivent l’extra-ordinaire.


Les ateliers hebdomadaires :   

  • Atelier 1H ( Atelier découverte, duos avec un Clown, jeu accompagné...)
  • Atelier 1H30  (Atelier soutenu, autonomie du joueur...)
  • Atelier 2H (Atelier de création, grand groupe, groupe expérimenté)

Ateliers programmés en fonction des créneaux disponibles au Théâtre l'Antarès, ou dans les locaux (aménagés pour le théâtre) de l'institution, ou encore dans un théâtre, un gymnase, ou une salle municipale partenaire de l'institution.



Les ateliers hebdomadaires sont prévus pour des groupes de 4 à 16 personnes (enfants, adolescents, adultes, seniors), accompagnés par les professionnels encadrants des institutions, et accueillis par les professionnels de ZIGZAG. Les ateliers peuvent se dérouler à l'Antarès, à Vauréal (95),  selon les disponibilités du théâtre, dans d'autres lieux partenaires de la compagnie, ou au sein des institutions, dans une salle aménagée pour la pratique théâtrale. La durée des ateliers est adaptée au projet, à la morphologie du groupe, ainsi qu'à ses dispositions : 1 heure hebdomadaire peut suffire à un petit groupe qui découvre l'activité, tandis qu'un atelier hebdomadaire de 2 heures (ou un stage) peut être nécessaire au travail d'approfondissement ou de création d'un groupe expérimenté.



EXEMPLES D'ATELIERS :

 

> Un atelier théâtre pour un petit groupe d'enfants "aux handicaps sévères": L'atelier dure une heure et débute par un temps d'accueil, on échange sur les choses du moment avec chaque enfant. Puis vient le temps d'une relaxation "rituelle" : sur scène, dans une zone parsemée de coussins, dans une pénombre et avec une ambiance sonore, les enfants s'allongent pour un temps calme, avec des pinceaux, des plumes, des petits objets masseurs. Après 10/15 minutes, la lumière est augmentée, et vient le temps (après rangement des coussins) des jeux et exercices collectifs : on joue avec un grand parachute, une balle, une corde, etc. Après 10 minutes, vient le temps des improvisations en duo (un Clown "accompagnacteur", et un enfant, un objet à jouer, une musique d'accompagnement...), chaque enfant joue 3 à 8 minutes, en relation avec l'objet, le Clown, le public, la musique, ou toute autre chose.

 

> Un atelier théâtre pour un grand groupe de jeunes adultes au handicap peu sévère: Après un temps de retrouvailles et d'échanges, l'atelier débute par un échauffement collectif, en cercle. On échauffe le corps, la voix, le mouvement, le jeu. Puis vient le temps des exercices en groupes, dans l'espace du plateau, autour d’un thème, de l’expression orale et corporelle, et du jeu libre. Puis arrive un temps pour montrer ce qui a été travaillé et joué, et suit enfin un temps pour les improvisations, basées sur le travail effectué.

 

> Les ateliers n'ont pas tous la même physionomie et peuvent varier dans l'année, en fonction des projets, ou des envies et attentes du groupe. Aux structures classiques d'atelier peuvent s'ajouter des temps de maquillage ou de "costumage", des temps spécifiques aux axes de travail choisis, ou des ateliers surprise pour créer une rupture ludique. Les ateliers sont adaptés à la demande, à la disponibilité des participants, toujours à la recherche de l'envie de jouer.



Isaac, Maël, Amin, Thomas, Léo, Et Emma. Photos: Alexandre Ouya.


  • LES STAGES de 1 à 5 jours :

Les stages adaptés permettent une immersion totale dans la pratique théâtrale, en dehors du contexte institutionnel. Ces temps spécifiques permettent de travailler plus en profondeur tous les aspects de mise en jeu (relaxation, échauffements, exercices et improvisations) et d'écriture (ou re-jeu) hors des impératifs horaires liés aux transports ou à l'organisation interne d'un établissement. Ce temps de stage peut correspondre à la construction d'une restitution d'atelier (spectacles nécessitant des répétitions), ou à une période d'initiation et de découverte continue, en lien (ou non) avec des objectifs pédagogiques ou thérapeutiques.

 

Les temps informels (repas, soirées) suscitent des dynamiques de groupe et peuvent introduire des discussions autour du travail effectué dans la journée. Une autre relation s'instaure entre professionnels et stagiaires, et autorise des échanges sur des sujets annexes, les liens se renforcent dans le partage d'une expérience prolongée.



Les stages (1 à 5 jours, de 10H à 16H, tout au long de l'année) :

  • 2H en matinée, 
  • Repas partagé,
  • 2h en après midi.

D'autres horaires peuvent être aménagés (2 fois 2h30, ou 3 fois 2h...) en fonction des demandes des institutions, ou du projet, notamment au cours des premières semaines des vacances scolaires, ou aux périodes qui vous conviennent.


Les Stages à thèmes :

ZIGZAG organise des stages pour découvrir des disciplines particulières des arts de la scène et du jeu :

  • STAGE Pédagogique IMPro (jouer les situations de la vie quotidienne: au téléphone, dans la rue, dans les transports, dans les magasins...)
  • STAGE Théâtre & CLOWN (autour d'une idée, d'un objectif thérapeutique )
  • STAGE Jeu Masqué (fabrication de masque, jeu masqué) 
  • STAGE Jeux de Photographies (photos d'art + photos d'ateliers + making off)
  • STAGE Marionnette (et fabrication de marionnettes)
  • STAGE Ateliers d’Écriture
  • STAGE Costumage et maquillage (Mise en scène de soi).
  • STAGE Expression Corporelle / Mime
  • STAGE Cinéma (courts métrages de fiction)
  • STAGE SON & MUSIQUE (et paysages sonores)

En transfert (1 à 5 jours consécutifs, tout au long de l'année) :
Les stages peuvent se dérouler dans des lieux d'accueil dédiés à la pratique théâtrale, en gîte, en séjour à la campagne, en bord de mer, et couplés à d'autres activités en lien avec le spectacle.



EXEMPLES DE STAGES :

> Un Stage Cinéma, dont le but serait de réaliser des petits films burlesques sur les gestes du quotidien. Chaque jour, après des échauffements et des jeux de théâtre, les saynètes sont improvisées puis écrites (et rejouées), en groupe, puis en fin de stage, les séquences sont mises en scène, puis filmées. Plus tard, le film monté est diffusé à loisirs.

 

> Un stage Marionnette, ou Jeu Masqué, durant les premiers jours, en matinée, les participants réveillent leur joueur ; l'après midi est consacré à la fabrication d'une marionnette, ou d'un masque. Ensuite, les jeux de théâtre se focalisent sur la pratique de la marionnette, ou du jeu masqué. Puis vient le temps du jeu et du re-jeu, qui peut ouvrir sur une petite restitution publique.

 

> Chaque stage peut donner lieu à un reportage photo, et à une captation de la création finale.



Brian, Lenny, Adam, Lucas, Matteo, et Ahmed. Photos: Alexandre Ouya